11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 11:00

eau_goutte.jpg

 

La qualité de l'eau du robinet est une préoccupation croissante, d'autant plus légitime que l'eau du robinet est susceptible d'avoir un impact sur notre santé.

 

D'après le baromètre environnement 2007 de l'INPES, 72% des consommateurs s'estiment bien informés sur les effets sanitaires liés à la consommation d'eau de mauvaise qualité, mais seulement la moitié des personnes interrogées se déclarent satisfaites de l'information reçue sur la qualité de l'eau dans leur propre commune. Environ les 2 tiers des individus disent boire de l'eau du robinet, 24% déclarant en consommer exclusivement et 43% occasionnellement, tandis qu'un peu moins d'un tiers d'entre eux déclarent boire uniquement de l'eau en bouteille. En tête des motifs de non-consommation de l'eau du robinet, figurent le mauvais goût pour 63%, puis pour plus de la moitié des non-consommateurs, le manque de confiance dans l'eau de la commune et la présence de calcaire. Enfin, 3/4 des enquêtés expriment un bon niveau de satisfaction à l'égard de la qualité de l'eau du robinet, ce chiffre concordant avec d'autres enquêtes d'opinion récentes.

 

Cette étude souligne la nécessité de fournir une information adaptée contribuant ainsi à donner confiance au consommateur d'eau dans le produit qui lui est délivré dans alternative.

 

La réglementation prévoit que les usagers puissent disposer d'une information transparente et actualisée sur la qualité de l'eau potable. Ainsi, le Ministère de la Santé a mis en ligne un site, sur lequel vous pourrez consulter régulièrement les résultats des analyses d'eau, effectués à partir de prélèvement sur notre commune. Une très bonne initiative !

 

Pour consulter ce site, cliquez ici : vous pouvez visualiser également les analyses des mois précédents. Arrivé sur cette page, il convient de sélectionner le département de l'Orne et la commune de Mâle : ensuite, cliquez sur "rechercher". Vous arriverez alors sur le denier bulletin d'analyse : cliquez sur "bulletin précédent", pour remonter aux précédentes analyses.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 11:00

impots.jpg

 

Pour vous aider à remplir votre déclaration de revenus une permanence sera assurée le

 

 

 Mardi 25 mai 2010

 

 

De 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 à la Trésorerie du THEIL-NOCE par un contrôleur du Service des Impôts  de MORTAGNE.
Pour la déclaration en ligne et tout autre renseignement, cliquez ici
Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 11:00

Au Printemps, la Normandie se découvre

Agnès Gobillot, artiste plasticienne, vous ouvre les portes de son atelier. Ce qu’elle aime exprimer, c’est l’universalité de la nature humaine ou plus simplement la représentation de l’être humain au travers de portraits dont les expressions ou émotions seraient reconnaissables et identifiables par tous, quelle que soit l’origine sociale, ethnique, physique ou culturelle. Elle s'intéresse également aux patrimoines bâti et naturel.

Inspirée par ses nombreux voyages, cette globe trotteuse souhaite proposer une palette de sentiments autour de personnages croisés ou imaginés. Encre, montage-photo, photo, modelage de terre sont autant de modes d’expression qu’elle aime travailler pour ainsi dépasser les frontières. Vous découvrirez des œuvres originales comme cette tête de nulle part printanière, très colorée, ou encore un taureau et une vache en fil de fer… Lors d’un atelier, Agnès Gobillot, se propose de mettre à l’honneur la créativité des plus petits. Après la lecture d’un livre d’enfants, destinée à stimuler leur imagination, nos artistes en herbe, munis de leurs pinceaux, pourront créer, inventer et exprimer leur sensibilité.

 

Exposition-d-Agnes-GOBILLOT--du-3-avril-au-2-mai--copie-1.jpg

Dates :

Atelier ouvert tous les jours, de 14h à 19h - «Cours de peinture» les mercredis 7, 14, 21 et 28 avril, de 14h à 15h30

 

Tarif :

Pour les détenteurs des coupons privilèges de la brochure « Au printemps, la Normandie se découvre ! » : 12 € au lieu de 15 €

 

Informations pratiques :

L'atelier d'Agnès Gobillot

École Mairie

Place de l'église

61110 SAINT-GERMAIN-DES-GROIS

agobillot2@free.fr

06 50 32 93 66

Dans une ancienne école, à 50m de l'église.

A 500m de Villeray très beau village protégé, entre Rémalard et Condé-sur-Huisne.

Dans le Perche ornais, à 20 minutes de Bellême, et 10 minutes de Nogent-le-Rotrou.

L-Atelier-d-Agnes-GOBILLOT-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 12:00

Dans les prochains jours, deux logements communaux seront disponibles... pour tout renseignement, vous pouvez joindre la mairie selon les horaires d'ouverture ou nous envoyer un mail.


MAISON INDIVIDUELLE EN CENTRE BOURG, 62 m²,
Entrée, cuisine, séjour, salle d’eau avec douche et WC, chambre à l’étage. Cave et jardin séparé. Chauffage électrique. Loyer : 350 € + taxe ordures ménagères. Libre à partir du 1er mai 2010. Visite sur RDV. Prendre contact avec la Mairie : 02.37.49.66.87.

Maison Place de l'église



GRAND APPARTEMENT EN CENTRE BOURG, 84 m², Entrée, cuisine, séjour, salle de bain, WC, 3 chambres. Nombreux rangements. Cave. Chauffage au gaz. Loyer : 380 € + taxe ordures ménagères. Libre à partir du 1er juin 2010. Visite sur RDV. Prendre contact avec la Mairie : 02.37.49.66.87.
Male-Appartement-Rue-du-Lavoir.jpg

Partager cet article
Repost0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 18:25
Elections Régionales des 14 et 21 mars 2010Aujourd'hui se déroulait le 2ème tour des élections régionales. Le bureau de vote est resté ouvert de 8h à 18h. Voici les résultats sur Mâle :

Inscrits : 504
Abstentions : 273, soit 45,8%
Votants : 231
Suffrages exprimés : 216
Blancs et Nuls : 15


Union pour un Mouvement Populaire - UMP (Jean-François LE GRAND) : 103 voix, soit 47,7%,
Parti Socialiste - PS, Parti Radical de Gauche - PRG, Parti Communiste Français -PCF, Europe Ecologie - EE (Laurent BEAUVAIS) : 113 voix, soit 52,3%.
Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 13:15

Comm-moration-19-mars-2009-Anciens-Combattants.jpgA l'occasion du 48ème anniversaire d Cessez-le-Feu en Algérie du 19 mars 1962, les anciens d'AFN organisent une cérémonie à Mâle ce dimanche 21 mars 2010. Au programme :
- 10h15 : Rendez-vous à la Mairie
- 10h30 : Cérémonie religieuse
- 11h30 : Dépôt de gerbe au Monument aux Morts
- 12h00 : Vin d'honneur offert par la Municipalité de Mâle
- 13h00 : Banque à la salle "Georges Voisin"

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 13:00
Elections-Regionales-des-14-et-21-mars-2010.JPG

Ce dimanche, aura lieu le 2ème tour des élections régionales. Le bureau de vote de Mâle sera ouvert de 8h à 18h. Prenez donc un moment pour venir déposer votre bulletin dans l'urne et améliorer ainsi le taux de participation de dimanche dernier  !
Partager cet article
Repost0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 18:48

Elections Régionales des 14 et 21 mars 2010Aujourd'hui se déroulait le 1er tour des élections régionales. Le bureau de vote est resté ouvert de 8h à 18h. Voici les résultats sur Mâle :

Inscrits : 504
Abstentions : 308, soit 61,1%
Votants : 196
Suffrages exprimés : 179
Blancs et Nuls : 17


Nouveau Parti Anticapitaliste - NPA, Parti de Gauche - PG (Christine COULON) : 8 voix, soit 4,5%,
Parti De la France - PDF (Fernand LE RACHINEL) : 9 voix, soit 5%,
Europe Ecologie - EE (François DUFOUR) : 23 voix, soit 12,8%,
Union pour un Mouvement Populaire - UMP (Jean-François LE GRAND) : 42 voix, soit 23,5%,
Lutte Ouvrière - LO (Pierre CASEVITZ) : 5 voix, soit 2,8%,
Parti Socialiste - PS, Parti Radical de Gauche - PRG, Parti Communiste Français -PCF (Laurent BEAUVAIS) : 56 voix, soit 31,3%,
Front National - FN (Valérie DUPONT) : 27 voix, soit 15,1%,
Mouvement Démocrate - MoDEM (Rodolphe THOMAS) :  9 voix, soit 5%.

Le deuxième tour des élections régionales aura lieu dimanche prochain, le 21 mars 2010.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:00

Elections-Regionales-des-14-et-21-mars-2010.JPG

Ce dimanche, aura lieu le 1er tour des élections régionales. Le bureau de vote de Mâle sera ouvert de 8h à 18h. Prenez donc un moment pour venir déposer votre bulletin dans l'urne  ! Le Conseil Régional de Basse-Normandie intervient dans de nombreux domaines : l'activité économique, la formation, les lycées, les transports, ...

Quel est le mode de scrutin?

Le mode de scrutin pour les élections régionales de 2010 a été défini par la loi du 11 avril 2003. Il s'agit d'un scrutin de liste, proportionnel avec prime majoritaire (on parle en ce sens de scrutin "mixte") et  pouvant être à deux tours. Les conseillers régionaux sont élus pour 6 ans. Ils sont 209 en Île-de-France.

Concrètement, chaque électeur vote donc pour la liste régionale de son choix, sans possibilité de modifier l'odre des candidats, tout bulletin modifié en quoi que ce soit par un électeur étant déclaré nul.

Bien que les listes soient déposées au niveau régional, elles sont composées de "sections départementales". Le nombre d'élus régionaux d'une liste candidate dépend du score global (sur toute la région) de celle-ci. Une fois ce nombre de conseillers régionaux connu, il reste  néanmoins à répartir ces élus par département (entre chaque "section départementale"). C'est là que les choses peuvent paraître compliquées. On applique pour cela une règle de proportionnalité. L'exemple pratique qui vous est proposé en fin de page vous permettra de mieux comprendre cette difficulté.

A l'issu du premier tour, seules les listes ayant obtenu plus de 10 % des suffrages exprimés au niveau régional peuvent se maintenir au second tour de scrutin. Elles peuvent éventuellement fusionner (s'allier politiquement) avec les listes des partis ayant obtenu au moins 5 % des suffrages. Contrairement à un scrutin de type majoritaire comme les élections présidentielles, ce ne sont donc pas que les deux premières listes qui peuvent se maintenir mais toutes celles qui dépassent la barre des 10%.

La liste qui arrive en tête au second tour, (ou qui dispose de la majorité absolue dès le 1er tour), bénéficie d'une "prime majoritaire" de 25 % des sièges (cela représente 53 sièges en Île-de-France car on arrondit à l'entier supérieur). Cette règle permet d'assurer des majorités stables dans les conseils régionaux.

Le reste des sièges est ensuite réparti à la proportionnelle entre les listes présentent au second tour. Une liste qui réalise 51% au second tour obtient donc 25 % des sièges puis 51% des sièges restant.


Qui peut voter?

Le scrutin régional est ouvert à tous les électeurs des scrutins nationaux, c'est-à-dire à toute personne :

  • Âgée de 18 ans ou plus la veille du 1er tour de l'élection
  • De nationalité française
  • Qui jouit de ses droits civils et politiques
  • Inscrite sur les listes électorales.

L'inscription sur les listes électorales est possible jusqu'au 31 décembre 2009. Il suffit pour cela de vous rendre dans votre mairie avec les pièces suivantes (il est également possible de s'inscrire par courrier) :

  • Votre carte d'identité
  • Un justificatif de domicile.

Qui peut être candidat?

Peuvent se présenter aux élections régionales les personnes:

  • Âgées de 18 ans ou plus au 1er janvier de l'élection
  • De nationalité française
  • Inscrites sur une liste électorale dans la région ou y payant des impôts (contributions directes) au 1er Janvier 2010.

Pour le premier tour, les déclarations de candidature sont déposées au plus tard le quatrième lundi qui précède le jour du scrutin, à midi. (Nul ne peut être candidat sur plus d'une liste...)

Le mandat de conseiller régional est incompatible avec les fonctions d'agent salarié de la Région, de militaire de carrière, et avec de nombreuses responsabilités préfectorales : préfet, sous-préfet, secrétaire général et directeur de cabinet de préfet ou sous-préfet, chargé de mission auprès d'un préfet et secrétaire en chef de sous-préfecture, dans le département où ils exercent ou ont exercé leur fonction depuis moins d'une année.

En ce qui concerne les règles de non-cumul de mandats, nul ne peut cumuler plus de deux des mandats électoraux suivants : conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris, conseiller municipal (hors conseiller municipal d'un arrondissement parisien).

(En outre précisons que le mandat de représentant au Parlement européen est incompatible avec l'exercice de plus d'un des mandats électoraux suivants: conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris, conseiller municipal d'une commune d'au moins 3 500 habitants.)


Pour plus d'informations, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:00

Spectacle Débat Prévention Cancer 9 mars 2010
Parce que la prévention est au coeur du dispositif de lutte contre les cancers, le Conseil Général de l'Orne convie les Ornaises et les Ornais à une réunion publique d'information sur le dépistage du cancer colorectal et du cancer du sein, le mardi 09 mars 2010 à 20h, à la salle Philippe de Chennevières de Bellême.

A l'occasion de la campagne nationale de dépistage du cancer colorectal, le Conseil Général de l'Orne a souhaité mettre en place des rendez-vous destinés aux personnes en âge d'être dépistées et durant lesquels elles pourront échanger avec des professionnels de santé : gastroentérologues, gynécologues, médecins généralistes, ...

La réunion sera introduite par l'intervention des comédiens de la Compagnie Bleu 202, qui par le théâtre, sensibilisent à la démarche de prévention des cancers. Cette compagnie offre une série de saynètes, émouvantes, souvent drôles, destinées à faire tomber les barrières d'incompréhension entre les médecins et leurs patients de tous horizons. L'essentiel : pouvoir communiquer même si l'évocation de cette maladie erst loin d'être simple !

Pour plus de renseignements sur la prévention, vous pouvez joindre le 0 800 21 51 17.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 12:00

Quelques heures après la tempête qui a touché l'ouest de la France, nos pensées vont bien sûr à tous les sinistrés et en particulier, aux familles des victimes qui ont péri lors de cette catastrophe...

Nous vous informons que, suite à la tempête de dimanche dernier, il vous est possible de déclarer en mairie les dégâts que vous avez pu constater, afin de constituer un dossier pour reconnaissance de "catastrophe naturelle". Pour cela, il vous suffit de vous rendre en mairie ou de nous contacter.



Informations Pratiques

Notice d'information "Catastrophe Naturelle"

Pour qu’un sinistré soit indemnisé au titre de la loi, il faut :

  • Que les biens endommagés soient couverts par un contrat d’assurance dommage comprenant la clause " catastrophes naturelles ";
  • Que l’état de catastrophe naturelle soit constaté par un arrêté interministériel.

 

I - LES BIENS GARANTIS

 

Les biens garantis sont les biens meubles et immeubles qui sont assurés contre les dommages incendie ou tous autres dommages, et qui appartiennent aux personnes physiques et aux personnes morales autres que l’Etat. Sont donc couverts les biens appartenant aux associations ou aux collectivités locales (communes ou départements), dans la mesure où ils sont garantis par une assurance dommage.

Sont donc inclus dans le champ d’application de la loi, dans la mesure, bien entendu, où tous ces biens sont couverts par un contrat de base comportant une clause "catastrophes naturelles" :

  • Les dommages aux habitations et à leur contenu,
  • Les dommages aux installations commerciales ou industrielles et à leur contenu (matériels, stocks...),
  • Les dommages aux bâtiments appartenant à une collectivité locale et à leur contenu,
  • Les dommages aux bâtiments agricoles ainsi que les récoltes, machines et animaux se trouvant à l’intérieur de ces bâtiments,
  • Les dommages aux serres considérées en tant que bâtiments ou matériels,
  • Les dommages aux forêts (à condition qu’elles soient assurées contre l’incendie),
  • Les dommages aux tentes, caravanes et matériels de campement,
  • Les frais de déblais et de démolition, les frais de pompage, de nettoyage et de désinfection directement liés à la réparation du sinistre.

L’assurance de ces risques est généralement accordée, pour les particuliers dans le cadre des polices incendie ou multirisques, et pour les entreprises dans le cadre des polices incendie.

 
Sont donc exclus du champ d’application de la loi :

  • Les biens non assurés ou généralement exclus des contrats d’assurance dommage (terrains, plantations, clôtures, murs de soutènement sauf s’ils sont assurés, sépultures, canalisations...),
  • Les dommages causés aux récoltes non engrangées, aux cultures, aux sols et au cheptel vif hors bâtiment. L’indemnisation de ces dommages s’inscrit dans le cadre de la loi du 10 juillet 1964 organisant un régime de garantie contre les calamités agricoles.
  • Les dommages causés à la voirie et aux ouvrages de génie civil qui ne sont pas actuellement assurés,
  • Les dommages aux corps de véhicules aériens, maritimes, lacustres et fluviaux y compris les embarcations de plaisance ainsi que les marchandises transportées, déjà couramment assurées contre les catastrophes naturelles,
  • Les frais annexes tels que frais de déplacement, frais de règlement, pertes de loyer, remboursement d’honoraires d’experts... de même que les dommages indirectement liés à la catastrophe (dommages aux appareils électriques ou au contenu des congélateurs suite à une interruption dans la fourniture de courant électrique),
  • La perte de valeur vénale des fonds de commerce sauf les indemnités journalières prévues, le cas échéant, par certains contrats.

  

II - LA NATURE DES DOMMAGES GARANTIS

L’article 1er de la loi dispose que sont garantis, les dommages matériels directs. Par dommage matériel direct, il faut entendre ceux qui portent atteinte à la structure ou à la substance de la chose. Les garanties de frais et pertes, souvent incluses dans les contrats de base, ne sont donc pas appelées à jouer. La garantie ne s’applique pas davantage à la valeur vénale des fonds de commerce qui constitue un élément incorporel et non pas un élément matériel du fonds.

Les dommages matériels doivent par ailleurs être directs, c’est-à-dire ne pas être une conséquence seconde de la catastrophe (dommages dus à une rupture de courant électrique par exemple).

L’article 1er de la loi prévoit également que si l’assuré est couvert contre les pertes d’exploitation, cette garantie est étendue aux effets des catastrophes naturelles dans les conditions prévues au contrat. Les indemnités journalières, garanties par certains contrats, sont assimilables aux pertes d’exploitation.

Il convient de souligner tout particulièrement que la garantie n’est acquise qu’autant que la catastrophe naturelle ait affecté les biens de l’entreprise. Sont donc exclues sans ambiguïté - quelles que soient par ailleurs les dispositions du contrat de base - les pertes telles que celles dues à la carence des fournisseurs, à l’impossibilité d’accès, aux dommages à l’environnement, à la rupture d’alimentation électrique, etc.

La loi du 13 juillet 1982 prévoit l’application d’une franchise lors de l’indemnisation des victimes par leur assureur (voir § IV ci-après).

 

III - LE CAS PARTICULIER DES VEHICULES TERRESTRES A MOTEUR

Les contrats d’assurance garantissant les dommages aux véhicules ouvrent droit à la garantie contre les effets des catastrophes naturelles.

  1. Sont donc exclus du bénéfice de la loi les assurés n’ayant souscrit qu’une garantie "responsabilité civile", que cette garantie soit ou non assortie des garanties annexes telles que défense et recours, assistance, etc.
  2. En revanche, toute garantie "dommages" au corps du véhicule (vol-incendie, bris de glace, dommages collision ou dommages tous accidents) voit ses effets automatiquement étendus au risque de catastrophe naturelle. Cette extension répond aux caractéristiques suivantes :
  • La couverture contre les risques de catastrophes naturelles épouse l’étendue et les conditions de la garantie de base. Exemples : les accessoires et équipements donneront lieu à indemnisation s’ils sont mentionnés dans la garantie de base ; le titulaire d’une garantie limitée au "bris de glace" ne peut prétendre qu’à un remboursement de ses glaces.
  • Seuls les dommages matériels directs donnent lieu à indemnisation : seront donc exclus les frais de dépannage, de privation de jouissance, etc. même si ces dommages sont mentionnés dans la garantie de base.
  • La franchise retenue est celle qu’à prévue le législateur nonobstant toutes dispositions contraires inclues dans le contrat.

 

Il convient, enfin, d’opérer les mêmes distinctions que pour les biens mobiliers entre garanties "classiques" et garantie "catastrophes naturelles". Ainsi, un véhicule endommagé à la suite d’une inondation reconnue par arrêté interministériel sera indemnisable au titre de la procédure des catastrophes naturelles. Inversement, si les dommages sont provoqués par la tempête, la grêle ou le poids de la neige, ils ne seront indemnisables uniquement que lorsque aura été souscrite une garantie "dommages tous accidents" ou une garantie spécifique appropriée si l’assureur en propose une.

 

  IV - LES FRANCHISES

Les arrêtés du 5 septembre 2000 du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie ont porté l'augmentation et la modulation des franches comme suit :

Réactualisation des franchises de base : l'augmentation de la franchise est portée à

381 € pour les biens à usage d'habitation ainsi que les véhicules terrestres à moteur et à 10 % des dommages avec un minimum de 1143€ pour les biens à usage professionnel. Cette augmentation correspond à l'évolution du coût de la vie depuis 1983, dernière date à laquelle le montant de la franchise a été modifié.

Création d'une franchise spécifique à la sécheresse : une franchise spécifique est créée à compter du 2 janvier 2001 pour les dommages consécutifs aux mouvements de terrain différentiels dûs à la réhydratation des sols, à la sécheresse, à savoir de

1500€ pour les biens à usage d'habitation des particuliers et 3000 € pour les biens à usage professionnel, afin de distinguer les dommages mineurs des dommages qui remettent en cause l'utilisation du bien ou qui affectent sa structure.

 Modulation de la franchise, elle s'appliquera :

  • à toute mise en jeu de la garantie d'assurance des catastrophes naturelles résultant d'un arrêté portant constatation de l'état de catastrophe naturelle publié au Journal Officiel après le 1er janvier 2001,
  • dans les communes sur lesquelles un PPR n'aura pas été prescrit pour le risque faisant l'objet de cet arrêté,
  • ou dans les communes sur lesquelles un PPR pour le risque faisant l'objet de cet arrêté n'aura pas fait l'objet d'une approbation dans le délai de cinq ans suivant la date de sa prescription.

Cette modulation de franchise cessera dès la prise de l'arrêté prescrivant un PPR pour le risque entraînant l'application de la modulation. La modulation de la franchise reprendra lorsque le PPR prescrit n'aura pas été approuvé dans le délai de cinq ans à compter de sa date de prescription.

La modulation s'appliquera selon les modalités suivantes :

premier et second arrêté portant constatation de l'état de catastrophe naturelle pris pour le même risque

application de la franchise

troisième arrêté pris pour le même risque

doublement de la franchise

quatrième arrêté pris pour le même risque

triplement de la franchise

cinquième arrêté suivants pris pour le même risque

quadruplement de la franchise

La franchise applicable pour les risques de pertes d’exploitation est de trois jours ouvrés avec un minimum de 686 €, sauf lorsqu’une franchise plus élevée est prévue au contrat pour la garantie de base.

Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 12:00

Concert-de-jazz-a-Ceton-le-19-mars-prochain.jpg
L'association "Ceton Patrimoine et Culture" organise une soirée Jazz le 19 mars prochain, à 20h30, au Foyer Rural de Ceton. Entrée : 10€. 10 musiciens seront présents sur scène : entre autres, Sandra Caroll, Just 4 Jazz &+, ... Après le concert, une "Jam Session" sera organisée : ainsi, tout musicien amateur pourra participer, en apportant son instrument ! Une belle soirée en perspective !

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 19:50
Verglas.jpg
Vigilance sur les routes, ce mercredi matin...

Bulletin de Météo France :
Vigilance orange pour neige et verglas valable à compter de 20 heures mardi soir jusqu'à mercredi midi sur : Alsace, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Picardie, Ain, Allier, Creuse, Eure, Loire, Maine-et-Loire, Orne, Puy-de-Dôme, Rhône, Sarthe, Vienne, Haute-Vienne.
A 7 h :

La dégradation amorcée par le pourtour méditerranen et le sud-ouest aujourd'hui, s'étend vers le nord ce soir et la nuit prochaine. Attention, les précipitations se produiront temporairement sous forme de neige et surtout de faibles pluies verglaçante du nord du Limousin et de l'Auvergne au Centre et au centre-est. En deuxième partie de nuit et demain matin, le risque de verglas le plus élevé glisse vers les terres normandes, l'Ile-de-France, la Picardie, la Champagne-Ardennes et le nord-est. Il nécessite une vaste vigilance orange: la pellicule de verglas sera peu épaisse en général mais rendra les sols très glissants. Les phénomènes glissants seront plus localisés sur les départements côtiers. Passé midi, le temps se radoucit partout mais peu de région est à l'abri de la pluie. Sur la Basse-Normandie et plus tardivement sur les Pays de la Loire, des éclaircies se développent.

Soyez prudents !

Partager cet article
Repost0

Mairie de Mâle

Logo Mâle ok

 

14, Place de l’église

Mâle

61260 VAL-AU-PERCHE

Tél : 02.37.49.66.87   Fax : 02.37.49.72.82
Portable de permanence : 06.78.10.82.20

Ouverture de la mairie déléguée : le lundi, de 10h à 12h, et le vendredi, de 14h à 16h30

Contactez-nous  !

enveloppe.jpg 

 

Rechercher

Salle Polyvalente Georges Voisin

La Feuille

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2019
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2019

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2018
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2018
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2017

Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2017
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2016
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2016
Feuille n°32 - janvier à juin 2016

Feuille n°31 - juillet à décembre 2015
Feuille n°30 - janvier à juin 2015
Feuille n°29 - juillet à décembre 2014
Feuille n°28 - janvier à juin 2014
Feuille n°27 - juillet à décembre 2013
Feuille n°26 - janvier à juin 2013
Feuille n°25 - juillet à décembre 2012
Feuille n°24 - janvier à juin 2012
Feuille n°23 - juillet à décembre 2011
Feuille n°22 - janvier à juin 2011
Feuille n°21 - juillet à décembre 2010
Feuille n°20 - janvier à juin 2010
Feuille n°19 - juillet à décembre 2009
Feuille n°18 - janvier à juin 2009
Feuille n°17 - juillet à décembre 2008

 

Les services de la Communauté de Communes

  Multiaccueil.jpg

Accueil-de-Loisirs.jpg

Piscine.jpg

Mediatheque.jpg

Ludotheque.jpg

Ateliers-Musique.jpg

TAD.jpg

RAMPE.jpg

LEAP.jpg

EPN.jpg

SPANC.jpg

dechetterie-illustration.jpg